Home | Deutsch | Italiano | Sitemap | Liens | Dernières nouvelles
 
PORTRAIT | DEMANDES DE SOUTIEN | PROJETS PRIORITAIRES | PRIX BINDING POUR LA FORÊT | LOGOS | MÉDIAS
 
Principes de soutien
Les Fondateurs
Historique
Le Conseil
de fondation
Le Bureau
Contact
 
Les Fondateurs

En 1963, le couple Binding crée la Fondation Sophie et Karl Binding, en installant son siège à Bâle.

Titulaire d'une thèse en droit, Karl Binding (1911-1994) est né à Francfort-sur-le-Main, au sein d'une famille de brasseurs... les Binding, qui portent haut la tradition ! Karl Binding élit domicile en Suisse au cours de la deuxième guerre mondiale où il accomplit son service militaire et où la famille jouissait déjà des droits civiques depuis 1876 à Zürich. En 1951, Karl Binding épouse la jeune veuve Sophie von Opel-Hübscher (1902-1989), une connaissance de la famille Binding depuis sa jeunesse, née elle aussi à Francfort-sur-le-Main. Son premier mari était Hans von Opel, un petit-fils du fondateur des usines Opel qui vivait à Liestal en Suisse depuis la vente des usines Opel à l'entreprise de construction automobile General Motors. Après sa mort précoce, il laisse à son épouse une fortune qui constitura les bases de la Fondation Sophie et Karl Binding.

Karl Binding était membre associé de Hansa S.A., fondée par Hans von Opel avec le financier Salomon Meyer, société de financement pour entreprises commerciales de la branche automobile. Au fil du temps, cette société s'est développée en une société de financement et en participation importante.

Le couple Karl et Sophie Binding mène une vie plutôt retirée, à l'abri des projecteurs et loin de l'attention publique. Les deux époux adorent la nature, la chasse et la montagne. En 1955, ils se trouvent une nouvelle patrie en la ville de Schaan, dans la principauté du Liechtenstein. En créant leur Fondation en 1963, leur but est moins de satisfaire à des intérêts purement personnels que d'apporter leur soutien à différents projets d'ordre social, culturel et autres, pour contribuer à l'utilité publique, en témoignage de leur gratitude envers leur terre d'accueil suisse.